C'est l'été ! du 17 au 22 aout, nos délais de livraisons sont de 8 jours 💌


Les échographies de la grossesse vues côté médecin

Les échographies de la grossesse vues côté médecin
Nadège Roquet, médecin échographiste à Bruges (33), répond à nos questions sur ces moments intenses que sont les échographies de la grossesse et en particulier le ressenti des papas.
Dr Roquet, pouvez-vous nous présenter en quelques mots le rôle de l'échographie dans l'accompagnement des futurs parents ? 
L'échographie est d'abord psychologique car elle va "présenter" l'enfant aux parents. La présence d'un bébé reste très abstraite, surtout au début de la grossesse, quand on ne sent encore rien dans le ventre. 
Je pense que la vraie rencontre se fait lors de l'échographie du premier trimestre où l'on voit vraiment cette forme de petit bébé. Ce moment permet de réaliser qu'il y a un enfant à venir. 

Pour moi, c'est très important de présenter l'enfant aux parents. Certains disent qu'il faut parler d'un foetus et mettre de la distance en précisant qu'il peut y avoir des choses qui vont mal et qui sont difficiles à expliquer. 

Personnellement, je préfère parler du futur enfant car je dis toujours qu'il faut 9 mois pour faire un enfant mais il faut aussi 9 mois pour devenir parents.
Mon rôle est de faire réaliser la présence de ce bébé aux parents et surtout au futur papa car il se rend moins compte du rôle qu'il va endosser. 

Il n'y a pas de changement physique sur son corps, il ne voit pas les choses avec autant d'immersion que la mère. 

L'échographie a ensuite, et bien entendu, un rôle plus médical et plus scientifique qui est de rassurer les parents et de rechercher toutes les anomalies de la santé qui pourraient exister. Par exemple, la future maman que j'ai reçue tout à l'heure m'a admis qu'elle avait mal dormi la nuit avant notre rendez-vous. Il y avait un vrai besoin de savoir si l'enfant allait bien. 

L'échographie a donc un rôle double : présenter et rassurer. 


Quelles sont les réactions des futurs papas, que les futures mamans n'ont pas ? 

C'est très variable d'une personne à l'autre. Souvent nous avons les papas qui ont les yeux ouverts comme deux grosses billes et on ne les entend plus parce que, soudainement, ça devient réel. Les mamans, elles, se sentent différentes. Certaines pourront toutefois me dire "Ça fait du bien de le voir car je n'avais ni nausées, ni vomissements et je me demandais si j'étais vraiment enceinte." 
En général, la maman est plus préparée à ce moment, de par la modification de son corps, alors que le papa ressent plus l'effet de surprise. 


D'après votre expérience, quelle est la part des futurs papas qui participent à ces échographies ?

La grande majorité des papas est là lors des échographies, en tout cas la première. Ils viennent pour être rassurés et surtout prendre conscience de l'enfant, ils ont besoin de le voir. Comme ils ne vivent pas la grossesse comme la maman, cela instaure une certaine forme de détachement, ils vivent peut-être un peu moins dans l'émotion et s'attachent plus à la santé de l'enfant.
La présence du papa rassure la maman: si toutefois quelque chose n'allait pas, ils seraient deux pour affronter cette épreuve. Mais dans tous les cas, ce qui est commun, et magnifique, c'est le moment de partage. 

Pour terminer, y-a-t-il un conseil que vous pourriez donner aux futures mamans qui viennent seules pour une échographie ? 

Si je peux donner un conseil, c'est peut-être celui de ne pas forcément en vouloir à son conjoint. Il peut être coincé professionnellement ou simplement ne pas se sentir capable de venir, ne pas sentir encore prêt à devenir père. C'est un vrai chamboulement de devenir parent ! Je pense que l'on n'en tient d'ailleurs pas assez compte dans le suivi de la grossesse.

J'aimerais dire aux futures mamans : si vous venez seule, ce n'est pas grave, ce sera un moment d'échange à la maison ce soir que de pouvoir montrer les photos, en discuter ensemble. Les échographies suivantes permettront sans doute au futur papa de se libérer de son travail ou de son blocage. 

Je crois sincèrement que l'absence du papa ne devrait pas être un moment de conflit, quelles qu'en soient les raisons. 

Merci beaucoup Dr Nadege Roquet pour ce beau témoignage.

Témoignages recueillis par Eclosion Store et le magazine En Attendant.

Ajouter votre commentaire

facultatif

facultatif

Commentaires